Qui sommes-nous ?

Vous êtes un particulier

Vous êtes aussi...

Je construis

La ventilation

La ventilation

Dans un logement étanché à l’air, le renouvellement d’air est fondamental. Son incidence sur les consommations de chauffage est importante, puisqu’il peut représenter près de la moitié des besoins de chauffage d’un logement.
Pour une construction neuve, deux alternatives sont possible : la VMC hygroréglable de type B et la VMC double flux.

La VMC simple flux hygroréglable de type B (ou hygro B)

Il s’agit d’une VMC simple flux qui module son débit d’extraction en fonction de l’hygrométrie ambiante. De plus, le système de type B inclut des entrées d’air hygroréglables également, par opposition au type A dont les entrées d’air sont à débit fixe. Cela permet de prioriser la ventilation dans les pièces occupées, tout en la réduisant dans les pièces non occupées (donc où il y aura moins de dégagement d’humidité)

La VMC double flux

Principe VMC DF

La VMC double flux permet une ventilation constante tout en minimisant les pertes thermiques par renouvellement d’air, puisqu’elle récupère une grande part de la chaleur de l’air extrait. Son efficacité dépendra à la fois du rendement de l’appareil, de la bonne étanchéité des parois du bâtiment, et de celle du réseau de ventilation.
Ce dernier devra être constitué pour la partie insufflation de gaines rigides entièrement nettoyables.
La VMC double-flux offre l’avantage de répartir les températures sur l’ensemble du logement ; en cas d’absence de chauffage central, elle sera un bon allié à un chauffage par appareil indépendant de type poêle à bois.

Recherche globale

logos partenaires