Qui sommes-nous ?

Vous êtes un particulier

Vous êtes aussi...

Je rénove

Le système de chauffage

pour répondre efficacement aux besoins du bâtiment

Le système de chauffage

Le choix du mode de chauffage d’un logement dépendra à la fois du contexte (accès ou non au réseau de gaz naturel ou à un réseau de chaleur), de la typologie du bâtiment (plain-pied/étage, compacité etc.), de son niveau d’isolation et de votre rythme de vie.
Un réponse appropriée nécessite un éclairage neutre prenant en compte tous ces facteurs.

Chauffage central ou divisé ?

La réponse dépendra avant tout de la configuration du logement : un logement très ouvert, compact et bien isolé pourra être chauffé par un seul appareil (éventuellement complété par un chauffage d’appoint dans la salle de bains) ; un logement plus grand et découpé devra en revanche être alimenté par un chauffage central.

Quelle énergie ?

On évitera les énergies fossiles, coûteuses et polluantes (fuel, propane), même si le gaz de ville offre encore aujourd’hui un compromis coût d’investissement/coût de fonctionnement intéressant.
On se tournera de préférence vers le bois bûches ou les granulés de bois, énergies renouvelables et sujettes à des variations moins marquées des coûts de l’énergie.
On pourra aussi envisager la mise en place d’une pompe à chaleur, à condition de disposer d’émetteurs à basse température (plancher chauffant et/ou radiateurs basse température) et d’un niveau d’isolation suffisant.

Quelle puissance ?

Avant tout, rappelons une évidence : le système de chauffage d’un bâtiment a pour fonction de compenser les déperditions thermiques de celui-ci. Plus l’isolation sera performante, moins le système de chauffage devra être puissant. Il sera donc également moins cher à l’investissement.
Il importe donc en premier lieu de soigner l’isolation, et de recourir à un système de ventilation économe.
Ensuite, des méthodes de calcul simples existent pour dimensionner le système de chauffage, en fonction des volumes à chauffer. La puissance dépendra aussi de la possibilité ou non de produire l’eau chaude sanitaire par le même appareil.

La régulation-programmation

Les organes de régulation et de programmation jouent un rôle très important dans la modération des consommations et le confort :

  • Thermostat d'ambiance

    le thermostat d’ambiance fixe une consigne de température au-delà de laquelle la chaudière est arrêtée, et permet de mettre en place des plages de réduction des températures (la nuit ou pendant les périodes d’absence), sources d’économies importantes ;

  • sonde_ext.jpg

    la sonde extérieure permet d’adapter la température du réseau de chauffage en fonction des températures extérieures, et donc d’optimiser le fonctionnement d’une pompe à chaleur ou d’une chaudière à condensation ;

  • Robinet thermostatique

    les robinets thermostatiques coupent les radiateurs sur lesquels ils sont installés dès que la température de la pièce correspond au niveau demandé ; il autorisent ainsi une consigne réduite dans certaines pièces, ou prennent en compte les apports solaires pour certaines expositions, évitant ainsi des consommations inutiles.

Quelques précautions d’installation s’imposent pour chacun de ces systèmes ; renseignez-vous pour les mettre en œuvre puis les utiliser correctement.

Recherche globale

logos partenaires